Retrouver de belles rivières c'est possible

 

Certaines lignes de cette page proviennent  de flyers de sensibilisation élaborés par http://www.soslrc.com

Vous pouvez retrouver l'intégralité des textes sur leur site, et soutenir leurs actions.

Pêcheurs ou non pêcheurs  nous sommes  tous concernés

par la qualité des eaux souterraines et de surface.

L'eau des rivières arrive sur votre table, dans vos verres.

AUJOURD'HUI, LA MORT DES POISSONS .......

DEMAIN, des problèmes pour....... VOUS  et .......... VOS ENFANTS ?

lisier

 

 

L'eau des rivières est chargée en micropolluants variés, dangereux même à faible dose, c'est la durée d'exposition qui importe.

Les STEPs (station d'épuration) ne traitent pas ces micropolluants (entre-autres):

                                   ⇒ résidus de médicaments utilisés en médecine humaine et vétérinaire,

                                   ⇒ de cosmétiques,

                                   ⇒ les métaux lourds,

                                   ⇒ les dérivés d'hydrocarbures,

                                   ⇒ les pesticides,

                                   ⇒ les perturbateurs endocriniens (phtalates, bisphènols A,...) de différentes origines

Tous ces produits sont de plus en plus suspectés d'entrainer de graves maladies chez l'homme et des malformations sur sa descendance.

Si vous voulez préserver votre santé et celle de vos enfants, nous déconseillons fortement:

⇒  DE VOUS BAIGNER DANS NOS RIVIÈRES .....

  DE CONSOMMER LES POISSONS EN PROVENANCE DE NOS RIVIÈRES (ENFANTS - FEMMES ENCEINTES ).

Il s'agit là d'une question de salut public dont les services de l'État feraient bien de s'inquiéter.

On peut d'ailleurs déplorer ici la non-application ( par l'État Français )

d'un certain nombre de Directives Européennes  sur le sujet !

             FAUDRA     T' IL   LÀ    AUSSI     UNE    MORTALITÉ     ?             

Depuis un certain nombre d'années, le constat est le même:

Des rivières à l'agonie, des pratiques polluantes inchangées ou presque, des normes et des discours officiels destinés à masquer la réalité pour justifier de simples mesurettes en faveur de l'environnement.

LES RIVIÈRES ATTENDENT TOUJOURS ! (et nous aussi !)

La prolifération des algues, les mortalités piscicoles (Doubs, Loue, Dessoubre), le fond des rivières colmatés,

CE N'EST PAS UN HASARD !

Nous pouvons citer entre autres choses:

                             ► l'épuration des eaux usées qui n'est pas efficace,

                             ► rejet d'eaux non traitées dans les rivières (collectif ou particuliers)

                             ► micropolluants (domestiques, agricoles, industriels) qui sont partout, et à des doses bien supérieures aux données officielles annoncées.

 

OUI,.......RETROUVER DE BELLES RIVIÈRES C'EST POSSIBLE.

AGRICULTURE:

                            ► Arrêt du développement du lisier notamment pour les élevages bovins en zone de production du Comté

                            ► Arrêt des épandages en automne (repos de la végétation) et en hiver (sol gelè)

                            ► Excellence environnementale et valorisation des productions laitières pour diminuer le volume

                            ► Respect des zones humides véritables éponges de la nature

                            ► Respect des zones en APB (protection du biotope de l'écrevisse à pattes blanches Ranceuse pour ce qui nous concerne et autres )

                            ► Préservation des ruisseaux têtes de bassins (ruisseaux pépinières)

EAUX-USÉES:

                            ► Réfection des réseaux d'épuration (dimensionnement, contrôle des branchements  ?)

                            ► Épuration tertiaire pour diminuer les micropolluants

                            ► Arrêt de tout rejet direct dans les rivières (lagunages, plantations)

                            ► Mutualisation des moyens pour un suivi efficace (des résultats  avec 3 ans de décalage, quel intérêt ? )

                            ► Transparence (sans jeu de mots) dans la communication (idem ci-dessus).

NOUS AUSSI  :

                            ► Arrêt d'utilisation des lingettes (qui bouchent les réseaux) campagne forte d'information des consommateurs

                            ► Arrêt des phytosanitaires et produits domestiques (javel ..... etc.....)

                            ► Arrêt des désherbants autres que naturels (le vinaigre, le gros sel .... ça marche !)

                            ► Nettoyage de toiture avec un produit inapproprié, rejet direct en ruisseau (eau pluviale)

                            ► Maîtrise et consommation responsable de l'eau (récupérateur de pluie pour l'arrosage, pas de pompage en rivière, vidange    piscine)

SANS OUBLIER:

                            ► Arrêt du traitement des bois aux insecticides en forêt

                            ► Éviter le réchauffement de l'eau,  arasement de seuils (Ranceuse) et barrages, plantation des berges

                            ► Conservation des zones humides

                            ► L'imperméabilisation des sols (parkings, cours "macadamisées")

Pour les plus courageux, vous trouverez ci-dessous deux documents de juin 2018

édités par SOSLRC.

Bonne lecture et partagez l'information.

 

Mainclic   Elevages ammoniac particules fines sante final1 1Elevages ammoniac particules fines santé final1 1 (3.45 Mo)

Main clic  Revision par bfc deposition des ongRévision par bfc déposition des ong (704.75 Ko)

 

 

► SOYONS DES ACTEURS FIERS D'AGIR POUR L'ENVIRONNEMENT

 

AFIN DE NE PLUS VOIR ÇA ! ! ! ! .

 

                photo  de 2014  sur le Dessoubre,  hélas....... toujours d'actualité  !           

Desolation

Date de dernière mise à jour : mardi, 12 mai 2020

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • Michel FINO
    • 1. Michel FINO Le samedi, 30 mai 2020
    La pollution du Doubs vient aussi et en grande partie de l'épandage du lisier produit par l'élevage pour la fabrication de la saucisse de Morteau, et là nous ne pourrons rien faire !
    • briois
      • briois Le dimanche, 31 mai 2020
      Bonjour, hélas, oui la liste des produits de consommation courante et leur mode de fabrication serait longue, et les domaines d'interventions possibles tout aussi nombreux si on devait s'y attaquer individuellement. à mon humble avis, sans une réelle prise de conscience de l'ensemble des filières de production pas de salut possible. Dénoncer au grand jour toute forme de pollution aide parfois certains retissant à réagir prestement, l'image de marque ne supporte pas les contres-vérités. Cordialement

Ajouter un commentaire

 
×